Accéder au contenu principal
Economie

Une centaine de vols quotidiens rétablis entre Cuba et les Etats-Unis

Les autorités américaines autorisent jusqu'à 110 vols quotidiens entre Washington et La Havane.
Les autorités américaines autorisent jusqu'à 110 vols quotidiens entre Washington et La Havane. Reuters / Stone

Les Etats-Unis et Cuba signent ce mardi 16 février un accord pour rétablir des vols réguliers directs. Les liaisons aériennes entre les deux pays, une centaine de vols quotidiens sont prévus, devraient reprendre dans le courant de l’année.

Publicité

Selon l’accord, il y aura jusqu’à 110 vols quotidiens entre Cuba et les Etats-Unis et une dizaine de destinations sont proposées, précise notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio. Les autorités américaines avaient annoncé en décembre dernier leur intention de rétablir ces vols, à l’ occasion du premier anniversaire du rapprochement entre Washington et La Havane. Des centaines de milliers de Nord-Américains vont ainsi pouvoir de nouveau, cinquante ans plus tard, se rendre sur l'île.

Restrictions toujours en vigueur mais démarches facilitées

Même si l’embargo toujours en vigueur interdit aux citoyens américains de se rendre à Cuba comme simples touristes, ces vols faciliteront les déplacements des voyageurs autorisés, alors que leur nombre est en plein essor. Seule une douzaine de catégories de voyageurs peuvent se rendre à Cuba (familles de ressortissants cubains, de journalistes, de chercheurs, de professionnels de l’éducation, de sportifs américains ou encore médecins) , pour des raisons commerciales, humanitaires ou culturelles. Le tourisme n'est pas dans la liste. Mais les démarches seront encore facilitées : le but du voyage sera indiqué par une case à cocher lorsqu'on achète son billet d'avion en ligne, une simple déclaration d'intention.

Pour l'instant, seules les compagnies américaines feront le voyage, une fois leur candidature retenue par les autorités ici et approuvées par la Havane. Les compagnies cubaines ont encore des litiges à régler avec les Etats-Unis. Les vols commerciaux sont suspendus entre les deux pays depuis 1963, après la crise des missiles. Seuls des vols charters sont autorisés depuis le milieu des années 1970, sous certaines conditions. Ils seront toujours autorisés après l'entrée en vigueur du nouvel accord.

Quant à l’embargo commercial, toujours en vigueur, le président Barak Obama fait tout ce qui est en son pouvoir pour l’alléger mais le Congrès, dominé par les républicains refuse la levée totale des sanctions. Mais la presse américaine est très optimiste, et elle évoque à nouveau, après la signature de cet accord, un voyage officiel de Barack Obama à Cuba avant la fin de son mandat cette année.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.