Accéder au contenu principal
France

France: le fisc réclame 1,6 milllard d'euros à Google

La firme de Mountain View doit 1,6 milliard d'euros d'arriérés d'impôt à la France.
La firme de Mountain View doit 1,6 milliard d'euros d'arriérés d'impôt à la France. REUTERS/Peter Power/Files

Le géant américain de l'internet Google est dans le collimateur des administrations fiscales de plusieurs pays européens. Après le Royaume-Uni, c'est le fisc français qui réclame son dû après deux ans d'enquête. Et la facture est salée.

Publicité

Le fisc français réclame 1,6 milliard d’euros à Google. Une somme qui correspond aux arriérés de ce que doit le groupe américain, auxquels s'ajoutent les pénalités de retard et une amende.

Des sommes bien supérieures à celles issues de l'accord conclu par le moteur de recherche américain avec l'administration britannique en janvier dernier. Cet accord avait porté seulement sur 165 millions d'euros d'arriérés. Un montant assez modeste face aux 22 milliards d'euros de chiffres d'affaires enregistré par Google ces huit dernières années en Grande-Bretagne.

Pas de négociation

Le fisc français, lui, ne négocie pas le montant des impôts, avait déclaré au début du mois le ministre des Finances, Michel Sapin. Google payera probablement son dû.

Les géants du web devront-ils pour autant se soumettre à l'effort fiscal en Europe ? Rien n'est moins sûr. Mais les accords qu'ils sont en train de passer avec plusieurs administrations pourraient s'étendre. En Italie, par exemple, après un accord passé avec Apple, c'est Google qui sort son carnet de chèques pour payer quelque 150 millions d'euros dus au fisc italien.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.