Accéder au contenu principal
Grèce

La Grèce adopte de nouvelles mesures de rigueur pour débloquer le plan d'aide

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras (d) et son ministre des Finances Euclide Tsakalotos (g) lors d'un session parlementaire avant le vote, le 22 mai 2016.
Le Premier ministre grec Alexis Tsipras (d) et son ministre des Finances Euclide Tsakalotos (g) lors d'un session parlementaire avant le vote, le 22 mai 2016. REUTERS/Michalis Karagianni

La Grèce a adopté dans la soirée de dimanche 22 mai de nouvelles mesures de rigueur exigées par ses créanciers. Athènes espère que l'adoption de ces mesures permettra la reprise du plan d'aide accordé l'été dernier par la zone euro, mais bloqué depuis plusieurs mois.

Publicité

Le texte de 7 000 pages adopté par le Parlement grec contient notamment des mesures supplémentaires pour accélérer les privatisations. Il prévoit aussi un mécanisme de correction automatique en cas de dérapage budgétaire et instaure une Autorité indépendante des revenus publics chargée de lutter contre la fraude et l'évasion fiscales.

L'adoption de ces mesures devra permettre au pays de remplir son contrat et d'obtenir, en conséquence, le versement de quelque 5,4 milliards d'euros de prêts convenus en juillet 2015, mais bloqués depuis.

Parallèlement, Athènes ne cesse de réclamer l'allégement de la dette du pays, qui représente 180% du PIB de la Grèce. Les ministres des Finances de la zone euro ont ouvert la voie en ce sens lors de l'Eurogroupe du 9 mai. La semaine dernière le FMI a exhorté les Européens à accorder à la Grèce une longue période de grâce. Mais plusieurs pays, dont l'Allemagne, s'y opposent.

Athènes espère que la réunion de l'Eurogroupe mardi 24 mai ira plus loin et qu'un mécanisme à moyen et à long terme pourrait être trouvé pour assouplir le fardeau.

A (RE)LIRE → Le gouvernement d’Alexis Tsipras tente de débloquer l’aide à la Grèce

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.