Accéder au contenu principal
Brésil

L'économie brésilienne s'enfonce dans la récession

Avec ce recul de 7,2% sur deux ans, la récession est plus forte encore que pendant les années 1930 (-5,3% entre 1929 et 1933).
Avec ce recul de 7,2% sur deux ans, la récession est plus forte encore que pendant les années 1930 (-5,3% entre 1929 et 1933).

Le Brésil vit la plus grave crise économique de son histoire. En 2016, le produit intérieur brut (PIB) du pays s'est contracté pour la deuxième année consécutive, enregistrant un recul de 3,6 %, contre 3,8 % en 2015. Pratiquement tous les secteurs économiques sont touchés.

Publicité

« Il s'agit de la pire crise économique de l'histoire », a admis le ministre de l'Economie Henrique Meirelles lors d'une réunion du Conseil du développement économique et social (CDES). Tous les secteurs sont touchés : agriculture, industrie et services. Cette récession est doublée d'un chômage qui, lui aussi, atteint des niveaux records. Treize millions de Brésiliens sont à la recherche d'un emploi, soit 12,6 % de la population active.

Une pilule difficile à avaler pour le gouvernement du président conservateur Michel Temer qui, depuis fin 2016, a mis en place des mesures d'austérité. Certaines sont très impopulaires, comme le gel pendant 20 ans des dépenses publiques ou la délicate réforme des retraites. Ces mesures sont censées relancer l'économie brésilienne, mais les effets se font attendre.

Le pays reste miné par le scandale de corruption impliquant le géant du pétrole, Petrobras, et les entreprises des travaux publics, dont Odebrecht. Des millions de dollars auraient été versés à des responsables politiques au Brésil, mais aussi dans plusieurs pays d'Amérique latine afin de remporter les contrats lucratifs.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.