Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Taxe soda: aux Etats-Unis, la contre-offensive des producteurs de boissons

Les grandes marques de boissons gazeuses, se démènent pour conserver leur marché.
Les grandes marques de boissons gazeuses, se démènent pour conserver leur marché. Adrian Brown/Bloomberg / Getty Images

Alors que la France s'apprête à revoir les modalités de la taxe soda sur les boissons sucrées instaurée depuis 2013, cette taxe peine à s'implanter aux Etats-Unis. Sous la pression de Coca et Pepsi, notamment, la ville de Chicago qui l'avait mise en place vient de l'annuler.

Publicité

Lutter contre l'obésité et les maladies cardiovasculaires est un enjeu de taille aux Etats-Unis, où, chez les jeunes, 20% des filles et 23% des garçons sont obèses.

Mais le comté de Cook, qui comprend la ville de Chicago, vient d'annuler la taxe censée dissuader les consommateurs de sodas et cela au nom de la défense du pourvoir d'achat des plus démunis. Qui sont les plus gros consommateurs de sodas et les plus touchés par l'obésité.

Confrontés à la baisse des ventes, liée à la campagne menée notamment par les cardiologues américians, les marques de boissons sucrées dont Coca et Pepsi font tout pour empêcher l'extension de la taxe soda déjà instaurée à San Francisco, Oakland ou Seattle.

Des millions de dollars sont consacrés à une campagne dénonçant les effets de la taxe soda sur les pauvres. Prochain objectif : Philadelphie où les géants des boissons sucrées mettent en avant les possibles pertes d'emplois et la hausse du coût de la vie pour obtenir l'abrogation de la taxe instaurée en janvier.  

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.