Accéder au contenu principal
France / Nouvelles technologies

Intelligence artificielle: une start-up qui colle aux ambitions de la France

Emmanuel Macron souhaite placer la France parmi les champions de l'intelligence artificielle.
Emmanuel Macron souhaite placer la France parmi les champions de l'intelligence artificielle. © Vie publique.fr

Le député LREM et mathématicien Cédric Villani a rendu mercredi soir son rapport sur l'intelligence artificielle (IA). Ce jeudi 29 mars, c'est au tour du président de la République de présenter la stratégie nationale sur le sujet. Il s'agit de rattraper le retard de la France sur les géants d'Asie et des Etats-Unis, permettre notamment à des champions français d'émerger. Pourtant, un pionnier en la matière est bien français. Braincube est une start-up fondée il y a plus de 10 ans au cœur de l'Auvergne. Experte du « big data », c'est-à-dire l'analyse d'un très grand volume de données, elle offre ses services aux entreprises pour améliorer leurs performances.

Publicité

Le métier de Braincube, c'est de collecter et d'analyser les millions de données sur la production d'une usine pour améliorer ses performances. La jeune pousse compte des milliers de clients dans l'automobile à l'aéronautique, en passant par la cosmétique et l'alimentaire.

« L’entreprise pendant le moment où elle produit va pouvoir optimiser toutes les petites choses qui sont difficiles à faire. Consommer un tout petit peu moins, produire un tout petit peu plus vite, fabriquer une qualité légèrement meilleure. Les gens voient ça comme des projets aujourd'hui stratégiques, il y a 4 à 5 ans, ils voyaient ça comme des technologies émergentes, et là ils se disent, " mais non, je peux travailler mieux si je réussis l’implémentation de cette technologie " », explique Laurent Laporte, un des cofondateurs de Braincube.

Les autorités françaises ont décidé de donner un coup de fouet au développement de l'intelligence artificielle. Bonne nouvelle pour Laurent Laporte, à condition que les entreprises soient au premier plan pour donner l'impulsion.

« Je pense que le gouvernement fait passer un message qui va dans ce sens-là. Ils sont en train de découvrir que la France est loin d’être en retard. Même, il y a un écosystème assez positif si les entreprises considèrent que ce virage-là, elles ne vont pas le rater. En fait, elles ont sous la main une énorme réserve de productivité qu’on est capable d’aller chercher rapidement », ajoute le responsable.

Braincube est l'un de ces champions que veut voir émerger le gouvernement face à la concurrence mondiale, mais une des conditions de son succès, selon son fondateur, c’est de rapprocher les entreprises et le vivier scientifique pour gagner en crédibilité.

► A consulter : Le rapport Villani sur l’intelligence artificielle, publié ce mercredi 28 mars par le député mathématicien Cedric Villani.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.