Accéder au contenu principal
Inde

La croissance indienne confirme sa bonne santé

Ce taux de croissance soutenu est vital pour le gouvernement du nationaliste hindou Narendra Modi.
Ce taux de croissance soutenu est vital pour le gouvernement du nationaliste hindou Narendra Modi. AFP

La croissance de l'économie indienne a confirmé sa nette accélération (+8,2%) d'avril à juin, selon des chiffres officiels.

Publicité

Le PIB du géant d'Asie du Sud a crû de 8,2 % en glissement annuel lors du premier trimestre de son exercice budgétaire en cours, qui s'étale du 1er avril 2018 au 31 mars 2019.

« Il y a eu un rebond de l’économie indienne qui avait souffert de la démonétisation qui avait été improvisée par le gouvernement Modi fin 2016, confirme à RFI Jean-Luc Racine, directeur de recherche au CNRS. On avait mis hors de circulation les billets les plus forts et cela avait créé beaucoup de difficulté, y compris des problèmes sociaux pour les petites entreprises. Cela avait [aussi] pesé sur la croissance. On est maintenant sorti de cette mauvaise passe. »

 → A (RE)LIRE : La «démonétisation» en Inde valait-elle la peine?

Le chiffre d'avril-juin est même supérieur à la prévision de 7,6 % d'un panel d'économistes interrogés par l'agence Bloomberg. Au trimestre précédent (janvier-mars), l'Inde avait enregistré une croissance de 7,7 %.

Ce taux de croissance soutenu est vital pour le gouvernement du nationaliste hindou Narendra Modi. Mais L'économie indienne reste toujours vulnérable à la hausse des prix du pétrole et à la dépriciation de la roupie qui atteint actuellement des plus bas historiques par rapport au dollar.

« C’est une économie qui s’affirme mais qui a encore des faiblesses », confirme  Jean-Luc Racine. Et il faut se poser les bonnes questions, comme celle de savoir si la croissance « assure véritablement le développement au plein sens du terme, c’est-à-dire au-delà de la baisse tendancielle du taux de pauvreté. »

Devant la France

Le PIB de l'Inde a néanmoins dépassé fin 2017 celui de la France et pris la place de sixième économie du globe. « L'année prochaine, nous sommes susceptibles de dépasser la Grande-Bretagne », a estimé cette semaine le ministre des Finances indien Arun Jaitley. Mais le PIB par habitant du pays reste lui nettement inférieur à celui de la France ou de la Grande-Bretagne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.