Accéder au contenu principal
France SMIC Emmanuel Macron Gilets jaunes

France: le SMIC va-t-il vraiment augmenter de 100 euros?

La hausse annoncée par Emmanuel Macron interviendra en grande partie via la prime d'activité.
La hausse annoncée par Emmanuel Macron interviendra en grande partie via la prime d'activité. Ludovic Marin/Pool via REUTERS

Emmanuel Macron a annoncé lundi 10 décembre une augmentation de 100 euros par mois pour les salariés au SMIC. Cette hausse reposera en grande partie sur une augmentation de 80 euros de la prime d’activité.

Publicité

C’est l’une des principales mesures annoncées par Emmanuel Macron lors de son allocution du lundi 10 décembre, très attendue dans un contexte de contestation sociale : « le salaire d'un travailleur au SMIC augmentera de 100 euros par mois dès 2019 [...] sans qu’il en coûte un euro de plus pour l’employeur. »

Sans plus de précisions, cette mesure a été interprétée par certains comme une revalorisation de 100 euros, dès le 1er janvier 2019, du montant du SMIC mensuel net. Cette annonce du président est en réalité plus ambiguë qu’il n’y paraît.

Revalorisation du SMIC et de la prime d’activité

Cette augmentation annoncée par le président reposera d’abord sur la revalorisation automatique du SMIC, au 1er janvier prochain : une revalorisation de 1,8 % faisant passer le SMIC mensuel net de 1 184,93 euros net à 1 209,93 euros (plus 25 euros net par mois). Le salarié bénéficiera aussi des 20 euros nets de baisse de cotisations, soit 45 euros nets supplémentaires par mois.

La hausse reposera d’autre part sur une accélération de la revalorisation prévue de la prime d’activité, qui représentera environ 80 euros sur les 100 euros d’augmentation. Celle-ci est versée par l’Etat via les caisses d’allocations familiales, ce qui explique que l’employeur n’aura pas à verser d’argent supplémentaire, comme l’a précisé Emmanuel Macron.

Tous les salariés du SMIC ne bénéficieront pas de la hausse

L’opposition a ainsi dénoncé ce manque de précisions, laissant croire que le SMIC mensuel net augmenterait. « C'est une entourloupe extraordinaire de faire croire qu'on va augmenter le SMIC de 100 euros », a déclaré Olivier Besancenot, porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), sur le plateau de BFM TV mardi 11 décembre. « En réalité, ce sont les contribuables qui vont payer cette soi-disant augmentation. »

Aujourd’hui, 2,6 millions de personnes reçoivent la prime d’activité, destinée à ceux qui touchent entre 0,5 et 1,2 SMIC. Elle est calculée en fonction de la situation familiale et des revenus du foyer. Donc, tous les salariés ne bénéficieront pas de la hausse annoncée.

Certaines personnes verront donc une hausse moins importante, notamment les salarié au Smic sans enfant, et dont le conjoint gagne un salaire plus élevé. Pour d'autres, elle pourrait être supérieure, jusqu’à atteindre les 125 euros nets, grâce à la hausse de la prime d'activité et l'augmentation du SMIC.

Le Sénat a donné ce mardi son feu vert au dispositif proposé par le gouvernement pour accélérer la hausse de la prime d'activité.

L'exécutif souhaite que l'augmentation de 100 euros vise «l'ensemble» de ceux qui sont rémunérés au SMIC

« Nous voulons effectivement que l'ensemble de ceux qui sont rémunérés au Smic bénéficient d'une augmentation substantielle de cent euros », a affirmé le Premier ministre, en réponse à une question du député PS Olivier Faure. « Notre objectif n'est pas d'en rester à ceux qui bénéficient aujourd'hui de la prime d'activité (...), c'est d'essayer de faire en sorte que par une meilleure organisation des choses, par une meilleure mobilisation de l'argent public, l'ensemble de ceux qui sont rémunérés au SMIC, puissent bénéficier de cette augmentation », a expliqué Edouard Philippe.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.