Accéder au contenu principal
Zone euro

La BCE met fin à sa politique de «quantitative easing»

Le président de la BCE, Mario Draghi, lors de sa conférence de presse, ce jeudi 13 décembre, au siège de l'institution à Francfort.
Le président de la BCE, Mario Draghi, lors de sa conférence de presse, ce jeudi 13 décembre, au siège de l'institution à Francfort. REUTERS/Kai Pfaffenbach

La BCE, la Banque centrale européenne, gardienne de l'euro, a décidé jeudi de mettre fin à son programme de rachats d'actifs mis en place il y a plus de trois ans. Appelée également « quantitative easing » ou assouplissement quantitatif, cette mesure monétaire permet de soutenir l'économie de la zone euro et d'éviter une déflation. 

Publicité

L'assouplissement quantitatif permet à la banque centrale de créer de la monnaie. Avec cet argent elle achète des emprunts privés ou des emprunts d'Etat à des investisseurs. Ces derniers peuvent ensuite réinjecter ces liquidités dans l'économie et ainsi stimuler la croissance et alimenter l'inflation. L'un des objectifs étant d'éviter la déflation et la baisse des prix qui mécaniquement provoque un ralentissement de l'activité économique.

Dès 2012, alors que sévissait la crise, le président de la BCE Mario Draghi décide, pour soutenir l'économie, de baisser les taux d'intérêt. Mais cette mesure s'avère insuffisante. C'est pourquoi en 2015 il passe à la vitesse supérieure en lançant  une opération d'envergure avec le rachat d'obligations, c'est-à-dire le rachat de dette publique et privée.

En trois ans la BCE a racheté 2 600 milliards d'euros d'actifs, soit autant d'argent qui a été réinjecté dans l'économie, ce qui a permis à la zone euro d'éviter le pire.

Aujourd'hui malgré les tensions politiques et sociales qui planent sur la croissance, la BCE a quand même décidé de mettre un terme à ce mécanisme à la fin du mois. En revanche, elle maintient ses taux directeurs au plus bas et ce pour encore au moins six mois.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.