Accéder au contenu principal

Automobile: Renault-Nissan n'a pas encore trouvé de successeur à Carlos Ghosn

Carlos Ghosn, ex-président du groupe automobile Renault-Nissan détenu à Tokyo depuis le 19 novembre 2018.
Carlos Ghosn, ex-président du groupe automobile Renault-Nissan détenu à Tokyo depuis le 19 novembre 2018. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Cela fait maintenant un mois que l'homme d'affaires franco-libanais a été arrêté puis mis en examen au Japon, où il est soupçonné d'avoir dissimulé au moins 38 millions d'euros de revenus. PDG des constructeurs automobiles Renault, Nissan, et de l'alliance qui les unit avec également Mitsubishi, Carlos Ghosn a été maintenu à son poste chez Renault, même si son numéro deux a pris le relais de manière provisoire. Ce lundi, le Conseil d'administration de Nissan n'a pas réussi à s'entendre sur le nom du futur patron, et les relations entre les deux alliés, Renault et Nissan, se tendent.

Publicité

Aucune échéance précise: le successeur de Carlos Ghosn ne sera peut-être même pas désigné avant plusieurs mois. Les trois membres du Conseil d'administration de Nissan chargés de s'entendre sur un nom n'y sont pas parvenus. Hiroto Saikawa, patron exécutif, partait favori, mais les révélations qui ont fait chuter Carlos Ghosn l'ont finalement fragilisé lui-aussi, la gouvernance de Nissan étant à présent mise en cause. Un comité spécial va d'ailleurs être créé pour comprendre comment les agissements de Carlos Ghosn, s’ils sont avérés, ont été possibles.

Chez Nissan, comme chez Renault, on continue d'afficher une unité de façade, afin de préserver l'alliance que les deux constructeurs forment avec Mitschubishi. Mais depuis le début, cette affaire apparaît comme une belle occasion pour Nissan de prendre plus de poids au sein de cette alliance, où Renault est historiquement favorisée alors que les chiffres des ventes ne le justifient plus.

Un sujet de crispation renforcé par le manque de communication entre les deux constructeurs : Renault attend toujours que Nissan lui transmette les conclusions de son enquête interne sur Carlos Ghosn, et demande la convocation au plus vite d'une Assemblée générale des actionnaires pour évoquer tous ces problèmes.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.