Accéder au contenu principal
Italie

L'économie italienne fait le grand plongeon

Le président du Conseil italien Giuseppe Conte entouré de Luigi Di Maio (g) et Matteo Salvini. Avec la crise économique, une crise politique se profile en Italie.
Le président du Conseil italien Giuseppe Conte entouré de Luigi Di Maio (g) et Matteo Salvini. Avec la crise économique, une crise politique se profile en Italie. Filippo MONTEFORTE / AFP

Dans le contexte du ralentissement de la croissance en Europe, l’Italie apparaît aujourd’hui comme la plus fragile. Certains craignent même qu’elle puisse entraîner l’Union européenne dans sa chute.

Publicité

Avec notre correspondante à Rome, Anne Tréca

Tous les voyants de l'économie italienne sont au rouge. La production industrielle est en baisse, le chômage en hausse. Selon la Commission européenne et le FMI, la croissance prévue pour 2019 est proche de zéro. Pour l'OCDE, elle est même négative. L’organisation de coopération économique estime que l’Italie va dans le mur.

Et en klaxonnant : les deux mesures phare du gouvernement - l’abaissement de l’âge de la retraite et la création d’un revenu de citoyenneté - vont contribuer à augmenter la dette publique, et donc les intérêts que l’Italie devra payer à ses prêteurs. La péninsule est en retard sur les autres pays européens, a ajouté le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

À Rome aussi, les économistes tirent la sonnette d’alarme. La Banque d’Italie et le syndicat des patrons réclament au plus vite des mesures pour relancer l’activité du pays. Mais le gouvernement semble paralysé. Le contrat censé tenir ensemble la coalition au pouvoir est devenu un piège, un ramassis de mesures électorales coûteuses auxquelles aucun des deux partis ne veut renoncer. Entre la Ligue et le Mouvement 5 étoiles, les insultes fusent. Avec la crise économique, c’est une crise politique qui s’annonce.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.