Accéder au contenu principal
États-Unis / Zone euro

Passe d'armes entre Trump et la BCE sur les taux de change

Le président américain Donald Trump et Jerome Powell, devenu le président de la FED, ici, à Washington, le 2 novembre 2017.
Le président américain Donald Trump et Jerome Powell, devenu le président de la FED, ici, à Washington, le 2 novembre 2017. REUTERS/Carlos Barria

Un nouveau tweet, un nouvel accès de colère de Donald Trump dirigé contre l'Europe. Le président américain dénonce la politique monétaire des pays de la zone euro, après des déclarations pourtant sans surprise du président de la Banque centrale européenne (BCE) au cours d'un simple séminaire annuel.

Publicité

« Un avantage injuste pour concurrencer les États-Unis. » Donald Trump estime que la zone euro mène une politique monétaire déloyale, et cela « depuis des années », pour stimuler son économie.

En cause, les déclarations du président de la Banque centrale européenne : Mario Draghi s'est en fait borné à répéter ce qu'il avait déjà dit il y a quelques semaines, sans que cela suscite alors de réaction, à savoir que « des réductions des taux directeurs » de la BCE étaient envisageables.

Ce qui n'est possible qu'en période de faible inflation - c'est le cas -, et qui doit permettre aux banques d'emprunter à moindre coût, de financer plus facilement leurs clients et donc, en bout de chaîne, de favoriser les investissements dans l'économie européenne.

À lire aussi : La BCE annonce des mesures de soutien à l'économie de la zone euro

Une politique monétaire somme toute classique, favorisée par les tensions commerciales mondiales du moment, elles-mêmes attisées par les États-Unis.

La Réserve fédérale américaine (FED), équivalent de la BCE outre-Atlantique, doit réunir ce mercredi son comité politique. Elle pourrait elle-même, selon les analystes, donner des indications sur des mesures similaires, à savoir une baisse de ses taux directeurs d'ici septembre. Auquel cas, Mario Draghi s'empressera peut-être, lui aussi, de tweeter sa colère.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.