Accéder au contenu principal
UE / FMI

La Bulgare Kristalina Georgieva candidate de l'UE pour diriger le FMI

Kristalina Georgieva est actuellement directrice générale de la Banque mondiale. Ici à Nairobi, au Kenya, le 14 mars 2019.
Kristalina Georgieva est actuellement directrice générale de la Banque mondiale. Ici à Nairobi, au Kenya, le 14 mars 2019. Yasuyoshi CHIBA / AFP

La Bulgare Kristalina Georgieva, numéro deux de la Banque mondiale, soutenue par la France, a été choisie ce vendredi 2 août comme candidate européenne pour succéder à Christine Lagarde à la direction générale du Fonds monétaire international.

Publicité

Il a fallu deux tours de scrutin et deux retraits successifs pour que les Européens désignent enfin leur candidat à la tête du FMI. L'Espagne avait d'abord créé la surprise en retirant la candidature de sa ministre des Finances, Nadia Calvino. Puis ce fut au tour du Finlandais Olli Rehn de jeter l'éponge.

Le vote électronique des pays membres a finalement tourné au duel franco-allemand par candidats interposés. Et c'est la Bulgare Kristalina Georgieva, soutenue par la France, qui a battu le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, l'ancien président de l'Eurogroupe soutenu par l'Allemagne.

Kristalina Georgieva, qui aura 66 ans le 13 août prochain, a fait presque toute sa carrière internationale au sein de la Banque mondiale. Avec toutefois une parenthèse dans les années 2010 dans l'exécutif européen où elle a assuré la vice-présidence de la Commission chargée du budget et des ressources humaines. En 2017, cette économiste et sociologue de formation est devenue directrice générale de la Banque mondiale.

Durant sa carrière, Kristalina Georgieva s'est forgé une réputation de championne de l’égalité des sexes, de personne dévouée à la cause humanitaire et de leader dans la lutte mondiale contre le changement climatique.

« Mme Georgieva est désormais la candidate des pays européens. Nous allons tous soutenir sa candidature », a affirmé le ministre français des Finances Bruno Le Maire, qui a organisé le vote après avoir constaté la veille qu'aucun candidat ne disposait du soutien nécessaire, une procédure inédite au sein de l'UE pour désigner son candidat au FMI.

« C'est un honneur d'être désignée comme une candidate pour le rôle de directeur général du FMI », a réagi dans un tweet Kristalina Georgieva, qui a souligné qu'elle se mettait en congé administratif de la Banque mondiale durant le processus de nomination.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.