Accéder au contenu principal
Hong Kong / Chine

Crise à Hong Kong: la chute du directeur général de Cathay Pacific

Le directeur de Cathay Pacific, Rupert Hogg, a annoncé sa démission vendredi 16 août.
Le directeur de Cathay Pacific, Rupert Hogg, a annoncé sa démission vendredi 16 août. Anthony WALLACE / AFP

Rupert Hogg fait les frais des évènements à Hong Kong. Il a subi récemment de fortes pressions, la Chine reprochant à certains membres du personnel de la compagnie aérienne d’avoir soutenu les manifestations pro-démocratie.

Publicité

Selon un communiqué de Cathay Pacific, Rupert Hogg démissionne en « assumant la responsabilité des récents événements ». Un autre dirigeant Paul Loo, directeur des affaires commerciales, quitte également son poste pour les mêmes raisons.

Rupert Hogg s’est retrouvé dans une situation embarrassante après le soutien et la participation de certains des salariés de la compagnie aérienne aux manifestations anti-pouvoir, ce qui a irrité le gouvernement chinois. Pékin a donc rappelé à l’ordre la compagnie hongkongaise. La direction de l’aviation civile chinoise a notamment décidé d’interdire son territoire mais aussi son espace aérien à tout personnel navigant de Cathay Pacific  qui soutiendrait les manifestations.

En réponse, le directeur général a promis de licencier tout participant aux manifestations ; quatre membres de son personnel dont deux pilotes ont été limogés.

En conséquence, l'action de Cathay Pacific s'est effondrée en bourse. La pression devenait donc de plus en plus forte sur la compagnie qui est très vulnérable à tout boycott de Pékin, la Chine étant son principal marché.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.