Accéder au contenu principal
Économie / Internet

Le géant chinois Alibaba a le vent en poupe en pleine guerre commerciale

Le logo du groupe Alibaba à son siège de Hangzhou en Chine (image d'illustration).
Le logo du groupe Alibaba à son siège de Hangzhou en Chine (image d'illustration). REUTERS/Aly Song/Files

Les résultats du géant chinois du e-commerce Alibaba pour ce début d'année 2019 viennent de tomber, et ils sont impressionnants. Les bénéfices nets ont doublé et semblent totalement ignorer les effets moroses de la guerre commerciale qui inquiètent les bourses du monde entier.

Publicité

C’est une croissance inoxydable qu’affiche le géant chinois du e-commerce Alibaba, aubeau milieu de la guerre commerciale, et à côté d’une industrie chinoise qui commence à s’essouffler.

Au premier trimestre 2019, le bénéfice net d’Alibaba a plus que doublé. À l’origine de cette réussite une hausse de presque 20% des utilisateurs actifs, de très bons revenus tirés de « l’informatique en nuage », le lancement de 300 nouveaux produits dans l’intelligence artificielle notamment.

Portée par cette lancée, Alibaba affiche des ambitions de plus en plus internationales, via notamment sa plateforme Ali Express réputée pour ses petits prix, que le géant chinois ouvre aux vendeurs russes, espagnols, italiens et turcs cette année, en ne leur faisant pas payer de droits d’entrée. Alibaba espère ainsi se transformer en plateforme internationale, et même concurrencer Amazon.

Symbole de cette réussite sans précédent, l’un de ses cofondateurs vient d’acheter le club de basket de New York, les Brooklyn Nets.

Joseph Tsai, cofondateur d'Alibaba, a conclu un accord avec l'homme d'affaires russe Mikhail Prokhorov pour s'emparer du contrôle total de la franchise NBA des Brooklyn Nets, a annoncé le club ce vendredi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.