Accéder au contenu principal
Inde/Aviation

La France commence la livraison des «Rafale» à l'Inde

Un avion de combat «Rafale» décolle du «Charles-de-Gaulle», en novembre 2018. La version navalisée du chasseur français pourrait aussi intéresser l'Inde.
Un avion de combat «Rafale» décolle du «Charles-de-Gaulle», en novembre 2018. La version navalisée du chasseur français pourrait aussi intéresser l'Inde. Christophe Simon/Pool via REUTERS

Le premier avion de chasse « Rafale » vendu en 2016 à l'Inde est livré, mardi 8 octobre à 12h, sur le site de l'usine de Dassault Aviation à Mérignac, près de Bordeaux.

Publicité

Une cérémonie est prévue en présence du ministre indien de la Défense et de Florence Parly ministre des Armées. 36 avions Rafale seront progressivement livrés aux forces aériennes indiennes, mais Paris et New Delhi pourraient aboutir à un accord de gré à gré pour la livraison de 36 autres appareils, qui seraient fabriqués en Inde.

Un avion par mois

Bordeaux-Mérignac n’est pas seulement le lieu d'assemblage des Rafale, c'est aussi la plateforme aéroportuaire retenue pour les vols de formation des pilotes indiens. Le contrat signé entre l'Inde et la France en 2016 stipule que les 36 chasseurs, achetés sur étagère y seront livrés sur trois ans, au rythme d'un par mois.

Ce premier Rafale indien livré ce mardi devra encore voler 1 500 heures en France avant de rejoindre au printemps prochain la base d'Ambala proche de la frontière pakistanaise. Grâce au Rafale et à ses missiles air-air Meteor, l'Inde entend prendre l'ascendant sur son ennemi historique, le Pakistan. Néanmoins certains appareils seront également déployés dans le nord du pays, tour près de la Chine, l'autre rival de New Delhi.

Une nouvelle commande ?

L'Indian Air Force, qui ne dispose aujourd'hui que de 30 escadrons de chasse, souhaite rapidement faire grossir sa flotte et l'hypothèse d'une nouvelle commande de Rafale pourrait se concrétiser dans les prochains mois.

L'avionneur tricolore Dassault possède un avantage décisif : les investissements liés aux développements spécifiques du Rafale indien ne sont plus à faire, cela se ressentirait sur le prix unitaire d'une nouvelle commande de 36 appareils qui cette fois devrait être assemblés en Inde.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.