Accéder au contenu principal
Économie / Chine

Les marchés financiers dévissent redoutant l’impact du coronavirus en Chine

La Bourse de Francfort, en Allemagne, ce mardi 21 janvier 2020.
La Bourse de Francfort, en Allemagne, ce mardi 21 janvier 2020. REUTERS/Staff

La Chine a recensé, ce mardi 21 janvier, 77 nouveaux cas de la nouvelle pneumonie. Six personnes sont mortes à Wuhan, au centre du pays. De nombreux autres pays d'Asie renforcent leurs contrôles face à la propagation de ce coronavirus d’un type inconnu. Et les inquiétudes liées à cette épidémie s’emparent des marchés financiers.

Publicité

Les principales bourses européennes ont débuté leurs séances dans le rouge comme celles de Paris, de Francfort et de Londres. Les marchés asiatiques sont également très touchés, les bourses de Shanghai, de Hong Kong et de Tokyo ont clôturé en fort repli.

Parmi les valeurs les plus touchées, les actions de certains grands groupes de luxe et de compagnies aériennes. Ces secteurs s’appuient sur le marché chinois pour soutenir leur croissance. Face à cette situation, les investisseurs se détournent des actifs à risque pour s’orienter vers des actions plus sûres.

À écouter et lire aussi : Pourquoi le mystérieux virus panique les marchés asiatiques

Le monde des affaires s’inquiète d’une propagation du virus à l’échelle internationale. Ils ont en mémoire l’épidémie de SRAS (syndrome respiratoire aigü sévère) en 2003, qui a eu des répercussions économiques et a causé la mort de près de 800 personnes.

Actuellement, des cas du nouveau virus chinois sont recensés en Thaïlande, au Japon, en Australie et en Corée du Sud. Plusieurs pays d’Asie ont renforcé leurs contrôles aux frontières. Des millions de Chinois s’apprêtent à voyager à l’occasion du Nouvel An lunaire.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.