Accéder au contenu principal

France: l'opérateur Orange choisit Nokia et Ericsson pour équiper son réseau 5G

Orange a privilégié deux équipementiers européens avec lesquels il collabore traditionnellement au chinois Huawei.
Orange a privilégié deux équipementiers européens avec lesquels il collabore traditionnellement au chinois Huawei. ERIC PIERMONT / AFP

Faut-il choisir Huawei pour équiper les futurs réseaux 5G ? Décision importante en France : l'opérateur Orange a préféré deux de ses concurrents européens pour déployer son réseau mobile de dernière génération.

Publicité

Orange a sélectionné le finlandais Nokia et le suédois Ericsson, des partenaires traditionnels de l’opérateur français. Ce sont eux qui vont installer les nouvelles antennes indispensables au déploiement de la 5G. Ils vont se répartir des zones géographiques.

Nokia prend l'ouest et le sud-est de la France, alors qu'Ericsson va s'occuper de la région parisienne, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Les deux équipementiers vont aussi fournir tous les services professionnels liés à cette nouvelle technologie, qui doit permettre aux entreprises d'être plus compétitives.

Orange en première ligne

Le processus s'accélère donc, alors que les enchères pour distribuer les fréquences 5G sont programmées dans quelques semaines, à la mi-avril. Orange est en première ligne aux côtés de SFR, avec une longueur d'avance a priori sur Bouygues Telecom et Free, moins solides financièrement.

Et voilà aussi Huawei au moins provisoirement écarté de ce marché stratégique. Les Européens, sous l'œil méfiant de Washington, ne veulent pas exclure le géant chinois, mais pas non plus privilégier cette solution potentiellement risquée. Le choix fait par Orange est le signe que Huawei n'arrive pas sur le Vieux Continent en terrain conquis.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.