Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Gaetan Mootoo d'Amnesty international, sur le massacre du 28 septembre en Guinée

Audio 05:18

« Les tortionnaires ont franchi une étape inimaginable. Des militaires déchiraient les vêtements des femmes avec une telle violence, parfois avec des couteaux ou la baïonnette, les violant en public. C'était la barbarie dans toute son horreur ».

Publicité

Depuis une semaine, une commission d'enquête des Nations unies est à pied d'oeuvre en Guinée. Amnesty international a mené de son côté sa propre enquête. L'ONG a recueilli le témoignage bouleversant de plusieurs dizaines de femmes violées en public. Après une mission de quinze jours sur place, Gaetan Mootoo raconte.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.