Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Kassoum Moktar, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement nigérien.

Audio 05:25

« Nous sommes d’accord pour ouvrir des dialogues et des négociations avec toutes les forces vives de notre pays et les dialogues sont ouverts autour du médiateur. »

Publicité

Au Niger, le président Tandja a modifié la Constitution pour se maintenir au pouvoir, mais ce tour de passe-passe lui coûte cher. L'Union européenne a suspendu son aide de 450 millions de dollars pour les 4 ans à venir.

Hier à Bruxelles, le Premier ministre du Niger, Ali Badjo Gamatié, a rencontré ses partenaires européens pour essayer de récupérer cet argent. Pour l'instant en vain.

Le ministre nigérien de la Communication, Kassoum Moktar, était dans la délégation. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.