Accéder au contenu principal
Culture vive

2. L’écrivain libanaise Joumana Haddad

Audio 26:31

L'écrivain Joumana Haddad publie un essai "J'ai tué Shéhérazade", traduit par Anne-Laure Tissut, chez Actes Sud.Mêlant témoignage personnel, méditation, poèmes et cris, la poétesse libanaise, secrétaire générale du Booker Prize arabe et responsable des pages culturelles du quotidien  Al-Nahar  et du magazine érotique Jasad offre une illustration du nouveau féminisme arabe. " Tuer Shéhérazade ", c'est à la fois vivre et penser en femme libre. 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.