Accéder au contenu principal
Religions du monde

2 - Dossier : la loi anti-blasphème au Pakistan

Audio 26:31
Le ministre pakistanais des Minorités religieuses, Shahbaz  Bhatti, en février 2010. Il a été assassiné le 2 mars 2011.
Le ministre pakistanais des Minorités religieuses, Shahbaz Bhatti, en février 2010. Il a été assassiné le 2 mars 2011. AFP/Jewel SAMAD

Dossier : la loi anti-blasphème au Pakistan : l'impossible abrogation ? La loi anti-blasphème au Pakistan a fait une deuxième victime dans le rang des hauts responsables politiques. Après l'assassinat du gouverneur du Pendjab Salman Taseer qui militait pour sa révision, le ministre des Minorités religieuses Shahbaz Bhatti, seul ministre chrétien du gouvernement, a payé de sa vie son combat pour la suppression de cette loi défendue bec et ongles par les fondamentalistes qui manipulent la rue.

Publicité

Dans ce dossier : le récit de François d'Alençon, grand reporteur au quotidien «La Croix». Il est allé enquêter dans le village d'Asia Bibi, la jeune femme chrétienne condamnée à mort pour blasphème et raconte le rôle de l'imam du village dans cette sombre affaire de conflit de voisinage.

Blandine Chelini-Pont en charge du département Droit et Religion à l'Université Paul Cézanne d'Aix Marseille 3 rappelle que l'Empire britannique est à l'origine de cette loi promulguée en 1927, une loi qui s'est durcie à la fin du XXème siècle avec la montée du fondamentalisme religieux.

Le père Pascal Gollnisch, directeur de l'Oeuvre d'Orient lance un appel aux responsables politiques et diplomatiques pour la suppression de cette loi «inique». L'islamologue Ghaleb Bencheikh, très actif dans le dialogue islamo-chrétien, compte sur les révolutions arabes pour que l'islam soit enfin libéré de ces pratiques obscurantistes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.