Accéder au contenu principal
Littérature sans frontières

2. Fernando Pessoa - Contes, fables et autres fictions

Audio 26:31

Invité : Parcídio Gonçalves, traducteur aux Éditions de la Différence depuis 23 ans.Il a traduit plusieurs livres de Fernando Pessoa, Ode maritime avec Claude Régy paru en 2009, Le Pèlerin en 2010 et Contes, fables et autres fictions, livre dont nous parlons dans la seconde partie de Littératures sans frontières.

Publicité

« Pessoa a porté le vêtement et le masque, mais a été acteur et metteur en scène de ses propres fictions, il n’oublie jamais que le costume est faux et ne permet pas que masque lui colle au visage » phrase de Teresa Rita lopes qui a signé la préface de ce recueil Contes Fables et autres fictions.

La plupart des textes rassemblés dans ce volume sont inédits. Ils s’inscrivent dans la démarche propre à Pessoa d’imaginer des points de vue multiples, des voix contradictoires imposant leur logique ou leur personnalité au récit. On peut classer ces proses en des catégories distinctes : les paradoxes, qui procèdent du même état d’esprit que Le Banquier anarchiste ; les fables, qui s’achèvent par une morale philosophique ou politique ; les histoires d’horreur et de mystère ; les contes compassionnels ; les «conseils ». Ces textes peu connus complètent notre compréhension de l’immense poète aux multiples facettes.

Comment parler de Fernando Pessoa,  un immense écrivain qui n’est pas « un » mais multiple avec une œuvre polyphonique inépuisable. Il a en effet créé tout au long de sa vie des personnages fictifs qui ne sont pas des pseudonymes, mais des personnages qu'il a désignés lui-même d’hétéronymes, des interlocuteurs intimes dotés par leur créateur  d’une existence parfaitement autonome et avec lesquels Pessoa entretenait des rapports étroits, parfois narcissiques et souvent passionnés.

Traducteur de Contes, fables et autres fictions Fernando Pessoa . 2011
Traducteur de Contes, fables et autres fictions Fernando Pessoa . 2011

On en a dénombré jusqu’à 70, parmi lesquels certains sont même devenus des auteurs à part entière, publiés par Pessoa sous leur propre nom mais sans laisser ignorer pour autant qu’il était le véritable auteur, ainsi Pessoa pouvait être Caeiro Reis Campos.

Tout ceci révèle une personnalité complexe de Fernando Pessoa.

Il manie l’introspection à la manière d’un couteau tranchant déroulant sous nos yeux tout un paysage intérieur où chaque impression, chaque émotion, chaque idée s’exprime par des métaphores, des suggestions.

Cet ouvrage inachevé a été découvert et publié en 1982, soit 50 ans après la mort de Pessoa et ce n’est pas lui qui a donné ce titre à ce livre foisonnant. C’est une pièce essentielle pour comprendre Pessoa. Toute l’œuvre de Pessoa est poétique, mouvante, vertigineuse, musicale, parcourue sans cesse de courants contradictoires et traversée d’une interrogation fondamentale: l’angoisse obsédante.

Alors tout est suspendu chez Pessoa entre rêve et réalité, entre centre et absence, un jeu qui fatalement aboutit à l’autodestruction.

Extrait Pessoa Maris

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.