Accéder au contenu principal
Atelier des médias

1 - L'Institut français de Madagascar

Audio 19:31
Quatre membres de l'Atelier des médias. Avec Lalah Ariniaina, Thierry Ratsizehena et Andriamihaja Guénolé.
Quatre membres de l'Atelier des médias. Avec Lalah Ariniaina, Thierry Ratsizehena et Andriamihaja Guénolé. facebook.com/atelierdesmedias

TIC, Technologies de l’information et de la communication: une révolution planétaire, Madagascar dans un monde qui change. C’est le thème de la table ronde qui nous a occupé cette semaine, et de l’émission que nous avons enregistrée pour l’occasion à l'Institut Français de Madagascar. C’était la 200ème de l’Atelier des médias et on peut difficilement imaginer un sujet plus en phase avec le projet de cette émission. Que peuvent apporter les nouvelles technologies (internet, le web, les réseaux sociaux, les blogs, le téléphone mobile, les portables, les tablettes...) aux pays les moins développés ? Socialement, économiquement, politiquement, les TIC sont perçues comme une chance pour les pays les moins développés. Qu’en est-il de Madagascar ?, c’est ce qu’on a vu avec nos invités.

Publicité

- Thierry Ratsizehena, blogueur sur Madainitiatives

- Tahina Razafinjoelina, enseignant en informatique à l’ITUniversity

- Damien de Lamberterie, directeur général de Blueline, opérateur internet, télé et téléphonique.

- Annie Chéneau-Loquay, directrice de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique Français, (CNRS), au sein du LAM, (Les Afriques dans le monde). Créatrice du programme Africa’NTI, coordonnatrice du groupement de recherche international NETSUDS.

- Lalatiana Ariniaina, traductrice, blogueuse sur «Ampela miblaogy»

- Guenole Ravelomahafaly, étudiant, blogueur depuis Tulear sur Toliar Tsi Miroro.

 

A l'Institut français de Madagascar.
A l'Institut français de Madagascar. facebook.com/atelierdesmedias

 

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.