Accéder au contenu principal
La marche du monde

1 - Cuba : Le socialisme ou la mort (rediffusion)

Audio 19:31
Fidel et Raul Castro, le 19 avril 2011, lors du 6ème congrès du Parti communiste.
Fidel et Raul Castro, le 19 avril 2011, lors du 6ème congrès du Parti communiste. REUTERS/Desmond Boylan

20 ans après la Chute du Mur et l’effondrement de l’Union soviétique, la Marche du monde vous ramène à Cuba pour revivre « la période spéciale en temps de paix ». C’est ainsi que leader maximo Fidel Castro qualifie la nouvelle ère qui s’ouvre au début des années 90 pour les Cubains.(Rediffusion du 5 novembre 2011).

Publicité

Rappelons que Cuba, c’est la révolution castriste, le fruit de la prise du pouvoir des trois grands commandants de la révolution : Ernesto Guevara, Camilo Cienfuengos et bien sûr Fidel Castro. Le Che, Camilo et Fidel ont pris le pouvoir en 1959 pour rendre le pouvoir au peuple, et leur révolution va recevoir le soutien de l’Union soviétique au début des années 60, au paroxysme de la guerre froide.

Mais, quand le mur de Berlin s’effondre en 1989, Fidel Castro anticipe…
« Si l’URSS devait être amenée à disparaître, et bien même dans ces circonstances, Cuba, et la révolution cubaine résistera et luttera. »

Comment les Cubaines et les Cubains ont-ils vécu la pénurie de la période spéciale, c’est ce que nous allons découvrir aujourd’hui.

Avec nos archives rfi, le témoignage du grand écrivain cubain Léonardo Padura, et notre invitée : Sara Roumette.

 

A lire :

- «Cuba», dans la collection les Guides de l’état du monde, aux éditions La Découverte, de Sara Roumette.

La sélection musicale de Sara Roumette...

- «L’Homme qui aimait les chiens», aux éditions Métailié, de Leonardo Padura. 
Retrouvez les autres livres de Léonardo Padura : cliquez ici

- «Le Che», vu par Alain Ammar, aux éditions Hugo et Cie.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.