Accéder au contenu principal
Reportage international

Trieste, la ville qui révolutionne la psychiatrie

Audio 02:46
Au centre Maddalena, les activités proposées aux patients bouleversent la hiérarchie entre malades et personnel soignant. Ici, Fabrizio chante le tube de Depeche Mode.
Au centre Maddalena, les activités proposées aux patients bouleversent la hiérarchie entre malades et personnel soignant. Ici, Fabrizio chante le tube de Depeche Mode. RFI / Romain Heurtaut-Puppetto

En Italie, il n’existe plus d’hôpital psychiatrique. Ils ont tous été fermés après le vote d’une loi en 1978 qui faisait suite à un vaste mouvement d’antipsychiatrie. Il affirmait que les malades mentaux étaient des personnes comme les autres et qu’ils devaient être en liberté pour être mieux soignés. C’est de Trieste, dans le nord-est de l’Italie, que ce mouvement est parti. L’immense asile qui s’y trouvait est aujourd’hui remplacé par quatre centres psychiatriques qui quadrillent la ville. L’année dernière, près de 5000 patients ont été pris en charge. Reportage au centre Maddalena, l’une de ces quatre structures.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.