Accéder au contenu principal
Mémoire d'un continent

L’émergence de Kwame Nkrumah

Audio 19:30
Kwame Nkrumah, président du Ghana (à g.) et l'empereur éthiopien Haïlé Sélassié (au centre), le 25 mai 1963, en Ethiopie.
Kwame Nkrumah, président du Ghana (à g.) et l'empereur éthiopien Haïlé Sélassié (au centre), le 25 mai 1963, en Ethiopie. AFP

Depuis la mise en esclavage des Africains aux Amériques, le mouvement panafricaniste a été porté principalement par les «Africains de la diaspora». Tout change après la Seconde Guerre mondiale grâce à Kwame Nkrumah. Influencé par l’expérience de Kwegyr Aggrey et Nnamdi Azikiwe, Nkrumah va, à son tour, passer dix années d’études aux Etats-Unis (1935-1945), avant d’engager le combat panafricain en Angleterre (1945-1947). Revenu en Gold Coast, il ne sépare pas la lutte pour l’indépendance et les actions en vue de l’Unité Africaine. Premier pays d’Afrique subsaharienne à arracher l’indépendance en 1957, le Ghana va obtenir des autres Etats et des mouvements de libération nationale les engagements qui conduiront, en six ans seulement, à la création de l’OUA (Organisation de l’Unité Africaine).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.