Accéder au contenu principal
Invité du matin

Elie Barnavi, écrivain, essayiste et ancien ambassadeur d'Israël en France

Audio 05:10
Elie Barnavi.
Elie Barnavi. Ji-Elle / Wikimedia Commons

« On peut toujours dire qu’il faut être optimiste parce qu’on n’a pas vraiment le choix, mais ça n’a pas grand sens. Il faut évaluer les chances de réussite : elles ne sont pas très bonnes, mais elles ne sont pas nulles non plus. Pour des raisons qui tiennent à des évolutions régionales et internationales, je crois qu’il y a des raisons de croire que ce n’est pas un simple coup d’épée dans l’eau, qu’il y a une chance pour que quelque chose en sorte. […] La question territoriale est essentielle, c’est la question principale. Ou bien il y a un territoire pour un Etat palestinien ou bien il n’y en a pas, ce n’est pas une question de concessions. […] C’est par là qu’il faudrait commencer, c’est d’ailleurs une exigence palestinienne qui me paraît raisonnable. Et nous verrons bien puisqu’Israël préférerait parler d’autre chose évidemment, mais je pense que c’est par cela qu’il faudrait commencer ».

Publicité

Elie Barnavi commente la reprise des négociations entre Israël et la Palestine à Washington.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.