Accéder au contenu principal
Priorité santé

2. Chirurgie réparatrice de l’excision

Audio 26:30
femme exciseuse, à l'occasion de la journée mondiale contre l'excision
femme exciseuse, à l'occasion de la journée mondiale contre l'excision unicef.fr

Bien qu’interdites par la loi dans de nombreux pays, les mutilations sexuelles restent très pratiquées. On estime que cela concerne encore 130 à 140 millions de femmes dans le monde, dont 92 millions en Afrique. Une étude récente financée par l’association française d’urologie démontre qu’une chirurgie réparatrice peut diminuer sensiblement les douleurs mais aussi permettre aux femmes de retrouver leur identité et de s’épanouir sexuellement

Publicité
  • Dr Pierre Foldès, chirurgien urologue à la clinique de Saint Germain-En -Laye en région parisienne, inventeur dans les années 1990 d’une technique de chirurgie réparatrice de l’excision auteur de : « Chirurgie réparatrice de l’excision et des mutilations génitales féminines » aux éditions Doin
  •  Dr Abdoul-Aziz Kassé, chirurgien gynécologue spécialisé en cancérologie, travaille et forme sur la réparation de l’excision au Sénégal.
  •  Ami Konaté, assistante sociale qui a bénéficié une chirurgie réparatrice

 

  • Site à consulter Tostan, cliquer ici
  • Fédération nationale Gams, cliquer ici

 Pour écouter la première partie, cliquer ici

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.