Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Comment peut-on grandir derrière les barreaux ?

Audio 19:29
A la nurserie de Rebibbia.
A la nurserie de Rebibbia. © Riccardo Venturi/Association A Roma Insieme

La question a quelque chose de provocant, mais elle renvoie à une réalité dérangeante. Ces prisons pour femmes équipées de nurseries où les enfants des détenues peuvent vivre jusqu’à leur troisième année. C’est le cas de la prison de Rebbibia à Rome. Reportage dans le plus grand centre pénitentiaire pour femmes d’Italie, où vivent en permanence une quinzaine d’enfants.

Publicité

Et au Royaume-Uni où l’on comptait plus de 10 mille détenues au féminin, en 2011, huit prisons sont équipées de nurseries. Avec des règlements parfois très aménagés pour ces petits pensionnaires qui n’ont commis aucun crime.

Notre Chronique Europe avec le site myeurop.info sur l’écotaxe en Europe qui n’est appliquée que dans six pays européens.

Le cirque comme un remède contre l’anxiété et les traumatismes. Non pas en tant que spectateur, mais en tant qu’acteur. Car l’activité demande une réelle maîtrise de soi et recrée du lien avec ses partenaires. C’est un projet développé en Finlande par une association Sirkus Magenta. Et qui s’adresse en priorité à des adolescents et des jeunes adultes souffrant de phobie sociale. Mais, l’expérience est tellement concluante qu’elle est désormais tentée en Jordanie auprès des jeunes réfugiés syriens.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.