Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Les Ukrainiens de Moscou pris en otage par la propagande officielle

Audio 19:29
Rassemblement d'ukrainiens place de l'Europe, le samedi 14 décembre 2013
Rassemblement d'ukrainiens place de l'Europe, le samedi 14 décembre 2013 REUTERS/Marko Djurica

La tension a atteint une nouvelle dimension en Crimée : après un tir mortel sur un soldat ukrainien, le Premier ministre par intérim Arseni Iatseniouk a estimé que le conflit avec la Russie en Crimée entrait «dans une phase militaire». Et il a autorisé l’armée ukrainienne à riposter en cas d’attaque. Escalade verbale, pour le moment, alors que les habitants de Crimée se sont jetés dans les bras des Russes…. et que Vladimir Poutine s’est empressé de signer l'accord de rattachement. Le président russe parle d’une « affaire de famille » pour évoquer le coup de force, tant il considère qu'Ukrainiens et Russes sont des peuples frères. Il est vrai que des millions d’Ukrainiens vivent en Russie. Déchirés entre les deux nations, nombre d’entre eux ne se retrouvent pas dans le discours de propagande véhiculé par Moscou. Reportage Madeleine Leroyer.Photo : Hotel Kakslauttanen

Publicité

A quelques jours du premier tour des municipales en France, une mauvaise fée malodorante s’est invitée dans la campagne électorale : la pollution qui a plongé de nombreuses agglomérations françaises dans un brouillard nocif de particules fines il ya quelques jours. Du coup la question des transports, de leur régulation et de leur organisation est devenue un sujet central de débat, notamment à Paris. Le dossier de Laurent Berthault.

Une petite parenthèse musicale dans Accents avec le portrait atypique d’un chanteur d’opéra. D’abord rocker, eh oui, Joseph Calleja est applaudi aujourd’hui sur les scènes les plus prestigieuses du monde, mais toujours fidèle à son pays, Malte, dont il est vraisemblablement la plus grande célébrité contemporaine. Alexis Rosenzweig

Chronique Jeunes avec Eve Minault. Aujourd’hui le classement international des universités européennes. Pas mal pour l’Allemagne, pas terrible pour la France.

Hotel Kakslauttanen

Sortir dans la Laponie finlandaise dans l’hôtel Kasklauttanen qui permet de voir les aurores boréales. Pauline Curtet

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.