Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

Namibie : les Hereros hantés par l’Empire allemand (Volet 1/2)

Audio 02:28
Berlin, sur les marches de l'hôpital Charité, le 30 septembre 2011. Les membres de la délégation herero et nama de Namibie observent un rituel avant de récupérer une quarantaine de crânes de leurs aïeux exterminés par les Allemands, au début du XXe siècle.
Berlin, sur les marches de l'hôpital Charité, le 30 septembre 2011. Les membres de la délégation herero et nama de Namibie observent un rituel avant de récupérer une quarantaine de crânes de leurs aïeux exterminés par les Allemands, au début du XXe siècle. © Reuters/Tobias Scwharz

Direction la Namibie. En 1904, les colons allemands ont massacré les Hereros et les Namas. Le général en guerre, Lothar von Trotha, a même signé des ordres d’extermination de ces deux ethnies du pays. 60 000 Hereros ont été tués, soit 80 % de leur population. Sans ce génocide, les experts estiment qu’ils seraient aujourd’hui l’ethnie majoritaire en Namibie. Alors 110 ans après les faits, les Hereros restent hantés par l’Empire allemand. C’est ce qu’a constaté Cécile Leclerc qui a participé à une cérémonie de commémoration du génocide.

Publicité

La tour Victor Franke d'Omaruru, érigée à la gloire du général allemand qui a défait les Hereros.
La tour Victor Franke d'Omaruru, érigée à la gloire du général allemand qui a défait les Hereros. RFI/N. Champeaux

L'un des 20 crânes de guerriers hereros et namas, exposé ici lors d'une cérémonie à l'hôpital de la Charité de Berlin, le 30 septembre 2011.
L'un des 20 crânes de guerriers hereros et namas, exposé ici lors d'une cérémonie à l'hôpital de la Charité de Berlin, le 30 septembre 2011. REUTERS/Tobias Schwarz

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.