Accéder au contenu principal
Comme en 14

2. Les travailleurs chinois dans la guerre

Audio 26:30
Les parents de Gérard Tchang avec les enfants.
Les parents de Gérard Tchang avec les enfants. DR

Entre 1916 et 1917, l’armée française a recruté des dizaines de milliers de travailleurs chinois pour venir œuvrer dans les usines, creuser et déblayer les tranchées, nettoyer les champs en ruines de la guerre. Un travail difficile et ingrat, une urgence de main-d'œuvre face à une guerre dévoreuse d’hommes et de matériel.

Publicité

Gérard Tchang.
Gérard Tchang. DR

Le jeune Tchang Tchang Song, né en 1887 dans un village au nord de Nankin, fut l’un de ces hommes qui a débarqué à Marseille pour travailler en France. Aujourd’hui, son fils Gérard Tchang cherche à comprendre. Il s’interroge beaucoup et veut honorer la mémoire de son père.
Pourquoi faire venir une main-d'œuvre, et pour quoi faire ? Avaient-ils des contrats de travail? Quelles relations avec les autres travailleurs? Combien sont-ils restés en France après la guerre?

 

 

Invités :
- Laurent Dornel, maître de conférences en Histoire contemporaine à l’Université de Pau, spécialiste de la main-d’œuvre coloniale pendant la Première Guerre mondiale.
Ouvrages et direction d’ouvrages, «La France hostile. Socio-histoire de la xénophobie en France (1870-1914)», Hachette-Littératures, 2004

- Ma Li, maître de conférences à l’Université du Littoral Côte d’Opale. Auteur du livre Les travailleurs chinois en France dans la Première Guerre mondiale, aux éditions du CNRS, 2012.  

Légende photo : Laurent Dornel © Sandrine Mercier. 

 

 

Labellisée Mission du Centenaire
Partenariat Labex EHNE «écrire une histoire nouvelle de l'Europe»

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.