Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

Les cartes du pouvoir de Thierry Frémont et Raphaël Personnaz

Audio 19:30
Thierry Frémont et Raphaël Personnaz dans la pièce «Les cartes du pouvoir», mise en scène de Ladislas Chollat.
Thierry Frémont et Raphaël Personnaz dans la pièce «Les cartes du pouvoir», mise en scène de Ladislas Chollat. © Théâtre Hébertot

Ni l’un ni l’autre ne sont des enfants de la balle, mais leurs parents les ont laissés libres de se lancer sur scène. « Si tu as une passion, vas-y » ont dit à Thierry Frémont son père boucher et sa mère comptable. « Ce que tu entreprends, fais-le à fond », ont simplement recommandé les parents de Raphaël Personnaz. C’est ce qu’ils ont fait, et les personnages qu’ils incarnent aujourd’hui sur la scène du théâtre Hébertot partagent cela avec eux : la passion d’un métier, une envie d’être au top, ce qui passe par une bonne dose de talent et des heures et des heures de travail acharné. Mais la comparaison s’arrête là. Car le théâtre dont il est question sur scène est bien un théâtre, un théâtre d’ombre, mais d’un genre très particulier : celui d’une campagne électorale aux USA, plus précisément une campagne pour les primaires au sein du parti démocrate. Un monde tordu, où coups bas, mensonges et manipulation ont force de loi. Un monde sans pitié dans lequel ne pas flancher est une question de survie. « Les cartes du pouvoir », d’après Farragut North, de Beau Willimon, c’est en ce moment au théâtre Hébertot dans une mise en scène de Ladislas Chollat.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.