Accéder au contenu principal
Allô Bruxelles

Benoît Beucher, chercheur à l’université libre de Bruxelles

Audio 03:15
L'UE réclame le respect des droits fondamentaux des Burkinabè, dont celui de «manifester pacifiquement». Ici, le 31 octobre 2014 à Ouagadougou.
L'UE réclame le respect des droits fondamentaux des Burkinabè, dont celui de «manifester pacifiquement». Ici, le 31 octobre 2014 à Ouagadougou. AFP/Issouf Sanogo

L’Union européenne observe avec inquiétude les événements qui se déroulent au Burkina Faso. Après l’intervention des soldats dimanche 2 novembre pour chasser les manifestants, les 28 demandent à l’armée le respect de tous les droits fondamentaux, dont celui de « manifester pacifiquement ». L’Union ne semble cependant pas vouloir s’impliquer davantage pour le moment, elle se contente de soutenir les initiatives de la communauté internationale. Toutefois, les 28 se disent prêts à participer aux efforts pour aider le processus de transition.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.