Accéder au contenu principal
Invité du matin

Valérie Pécresse: «On doit créer des centres spécialisés de désendoctrinement»

Audio 08:35
La députée UMP Valérie Pécresse, à l'Assemblée nationale, en septembre 2014.
La députée UMP Valérie Pécresse, à l'Assemblée nationale, en septembre 2014. REUTERS/Benoit Tessier

Valérie Pécresse, députée UMP des Yvelines, ancienne ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’Etat et co-présidente du groupe parlementaire d’études sur les chrétiens d’Orient est notre invitée ce jeudi matin 20 novembre. Au micro de Frédéric Rivière, elle revient sur les conclusions de la Commission européenne sur les budgets nationaux, les débats à l’UMP en vu des primaires et la lutte contre le terrorisme.

Publicité

« Je crois que nous avons été d’une très grande naïveté, d’un très grand angélisme sur cette question. Et de ce point de vue, tout le monde a failli. Je crois qu’aujourd’hui, nous ne pouvons pas rester immobiles, la situation est absolument dramatique. Il y a plus de mille Français qui sont partis faire le jihad, ils vont revenir en France. Il y a des centaines de candidats au départ. Il faut traiter le problème avec les bons moyens. Et moi je crois qu’il s’agit d’une véritable dérive sectaire, d’un endoctrinement, d’une fanatisation et que ce n’est pas en mettant dans des prisons de droits communs ces Français qui reviennent, que nous réglerons le problème… On doit créer des centres spécialisés de désendoctrinement de ces jeunes, dont on voit bien qu’on leur a lavé le cerveau, littéralement… »


NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.