Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

Tunisie: les «destouriens» de la ville de Sfax

Audio 02:15
Les partisans du leader du parti Nida Tounes, Béji Caïd Essebsi, candidat à la présidentielle, lors d’une manifestation de soutien à Sfax, en Tunisie, le 20 novembre 2014.
Les partisans du leader du parti Nida Tounes, Béji Caïd Essebsi, candidat à la présidentielle, lors d’une manifestation de soutien à Sfax, en Tunisie, le 20 novembre 2014. REUTERS/Anis Mili

Les Tunisiens s’apprêtent demain, dimanche 23 novembre, à élire pour la première fois leur président librement. Plusieurs membres de l’ancien régime briguent la magistrature suprême : Mondher Zenaidi, ministre de Zine el-Abidine Ben Ali pendant 17 ans, Kamel Morjane diplomate puis ministre de la Défense et des Affaires étrangères de 2005 à 2011, ou encore Béji Caïd Essebsi, chef de Nida Tounes, à la tête de ministères clés sous Habib Bourguiba puis brièvement président du Parlement sous Ben Ali.Aujourd’hui ils se disputent la famille dite « destourienne », héritière de Bourguiba puis de Ben Ali. Camille Lafrance est allée à la rencontre de ces « destouriens » dans la ville de Sfax, sur la côte, au sud-est du pays.

Publicité

A lire aussi :
  → Zine Ben Ali, l’élu des Occidentaux, par Monique Mas (article publié le 23/10/2004)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.