Accéder au contenu principal
Grand reportage

Quarante ans après la loi Veil, l’avortement en France

Audio 19:30
Simone Veil, ministre de la Santé dans le gouvernement Giscard-Chirac, lors de son discours historique du 26 novembre 1974.
Simone Veil, ministre de la Santé dans le gouvernement Giscard-Chirac, lors de son discours historique du 26 novembre 1974. AFP

Si le temps des aiguilles à tricoter est terminé, les débats, eux, persistent. Quand Simone Veil monte à la tribune le 26 novembre 1974, elle n'imagine pas le rude combat en faveur de l'IVG qui l'attend. Quarante ans plus tard, ce combat n'est pas terminé. Le recours à l’IVG concerne aujourd’hui près de 6 grossesses non désirées sur 10, contre 4 seulement lors de la promulgation de la loi Veil en 1975. Pour autant, le nombre global connaît une relative stabilisation et oscille autour de 200 000 par an.Si l'acte peut sembler courant, les femmes qui y ont recours doivent parfois surmonter bien des obstacles pour que leur choix soit respecté. Aujourd'hui encore, l'avortement reste un tabou, un acte médical qui dérange.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.