Accéder au contenu principal
Invité Afrique

François Hollande: «Il était très important d’avoir un consensus francophone»

Audio 02:09
Le président français François Hollande.
Le président français François Hollande. Reuters

Le sommet de la Francophonie s’est donc achevé sur le choix d’une femme, la Canadienne Michaëlle Jean pour succéder à Abdou Diouf au poste de secrétaire générale. Un choix qui s’est fait conformément à la tradition de l’organisation internationale de la Francophonie (OIF), par consensus. Un consensus difficile à trouver, après d’âpres discussions.« Un bon choix », a insisté le président français François Hollande, qui répondait aux questions de Christophe Boisbouvier juste après la désignation de Michaëlle Jean.

Publicité

« Madame Jean, non seulement est une femme, mais est une personnalité de très grande qualité. Les Africains ont parfaitement compris qu’à défaut de consensus possible en leur sein, il était très important d’avoir un consensus francophone. Et madame Jean qui est d’origine haïtienne, qui est elle-même Canadienne, dont les racines aussi sont en France, sera une très bonne secrétaire générale. Et nous avons veillé à ce que les autres candidatures - que nous estimions tout à fait crédibles - puissent se retirer pour que madame Jean puisse être la prochaine secrétaire générale de la Francophonie… »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.