Accéder au contenu principal
L'Épopée des musiques noires

Les paroles s'envolent, les écrits restent...

Audio 26:30
© RFI/Joe Farmer

En décembre 1954, une revue audacieuse voyait le jour à Paris sous l'impulsion de deux grands amateurs de musique noire américaine, Frank Ténot et Daniel Filipacchi. Sur une idée de Nicole Barclay (épouse d'Eddie Barclay, célèbre producteur de disques français), ces deux passionnés de jazz se lancèrent dans une aventure qui allait bientôt les dépasser...

Publicité

Lionel Hampton - Jazz Magazine - Février 1956.
Lionel Hampton - Jazz Magazine - Février 1956.

2014, «Jazz Magazine» est devenu une référence... Les équipes rédactionnelles ont évidemment changé, mais l'esprit insufflé jadis par les fondateurs originels a résisté à l'érosion du temps. Fréderic Goaty et Franck Bergerot sont aujourd'hui les gardiens de la flamme et veillent jalousement aux destinées de ce mensuel historique avec la fierté malicieuse de détenir les clés ou les secrets de sa longévité !

 

Ray Charles - Jazz Magazine - Décembre 1961.
Ray Charles - Jazz Magazine - Décembre 1961.

Le jazz des années glorieuses a largement évolué depuis plus d'un demi-siècle. Il a donc fallu adapter la ligne éditoriale du journal à ces soubresauts, à ces révolutions musicales qui ont émaillé «L'épopée des Musiques Noires». Les opinions tranchées de certains critiques ont, certes, animé la conception de chaque numéro depuis 60 ans, mais ces débats ont maintenu la rigueur et l'exigence de cette publication légendaire. Il était impératif de refléter la créativité des musiciens quels que soient leurs styles, leurs humeurs, leurs exubérances.
 

James Brown - 1982.
James Brown - 1982. © Christian Rose

Au-delà d'une date anniversaire, «Jazz Magazine» célèbre aujourd'hui des moments d'histoire, des instantanés immortalisés par de brillants photographes, dont la fidélité et la constance ont permis d'accompagner les mots des journalistes. Christian Rose fait partie de ces hommes de l'ombre qui ont choisi de mettre dans la lumière les héros de notre temps. Son œil expert donne du relief aux articles de «Jazz Magazine» depuis 1966.

C'est donc un salut confraternel et admiratif que nous adressons aux artisans, passés et présents, de ce succès durable. L'occasion de se plonger dans un patrimoine sonore inestimable qui révéla des artistes miraculeux comme Miles Davis, Ray Charles, Nina Simone, James Brown, mais aussi, Marcus Miller, Steve Coleman, Cassandra Wilson ou Robert Glasper !

http://www.jazzmagazine.com/ 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.