Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

La tradition séculaire du loukoum turc

Audio 19:30
Hande Celalyan, descendante directe de Haci Bekir, inventeur au XVIIIème siècle du lokum turc, qui utilise l'amidon de maïs au lieu de la farine.
Hande Celalyan, descendante directe de Haci Bekir, inventeur au XVIIIème siècle du lokum turc, qui utilise l'amidon de maïs au lieu de la farine. © Anne Andlauer

C’est certainement la sucrerie qui symbolise la Turquie, et ce dans le monde entier : le lokoum. Cette confiserie faite d'une pâte à base d'amidon et de sucre, aromatisée, saupoudrée de sucre glace, et parfois garnie de fruits secs, est née dans l’Empire ottoman, et ses sultans en raffolaient. S’il y a une personne, une adresse, une marque qui a associé son nom au lokoum, c’est bien Haci Bekir. Ce confiseur du 18ème siècle a tout simplement inventé le lokoum tel que nous le connaissons aujourd’hui. Son entreprise et sa boutique existent toujours, gérées par la cinquième génération de ses descendants. A Istanbul, un reportage d'Anne Andlauer.

Publicité

Et aussi:

Frigo pour tous. En cette soirée de réveillon, de nombreux chrétiens vont faire bombance autour d’une bonne table, mais pour d’autres, le menu sera toujours aussi pauvre. C’est à l’intention des sans-domiciles fixes et des plus défavorisés qu’en Allemagne, une association a eu l’idée d’installer de grands frigos en pleine rue, des frigos garnis par les Berlinois eux-mêmes, Julien Mechaussie.

Chèvre de paille. C'est une tradition plutôt cocasse qui anime la petite ville de Gävle chaque mois de décembre en Suède. Un bouc de paille géant érigé sur la place centrale pour fêter l'Avent, et censé survivre jusqu'à la Saint-Sylvestre, est incendié presque tous les ans par des pyromanes, et ce malgré les mesures de sécurité prises pour protéger l'animal. Benoît Derrier

Chronique jeunes. Des centaines de milliers de jeunes Européens ont retrouvé, ces jours-ci, leur chambre d'enfance pour passer Noël en famille, joie pour les uns, véritable corvée pour les autres. A quelques heures du réveillon, Eve Minault réserve un petit billet d’humeur, un guide de survie de ces quelques jours en famille passés loin de l'indépendance. 

Soirée de remise des diplômes aux "gentils" hackers hongrois.
Soirée de remise des diplômes aux "gentils" hackers hongrois. DR.

Gentils hackers. Ils sont jeunes, talentueux, et sont engagés dans la lutte contre le cybercrime : à Budapest, une Académie très spéciale forme des hackers au piratage éthique. Leur mission : défendre des entreprises et des institutions contre les cyberattaques. Les formations au piratage éthique existent un peu partout en Europe, mais elles sont de courte durée. Fondée il y a 5 ans, l’académie des hackers dispense une formation théorique et pratique de 250 heures par an. Le reportage de Florence La Bruyère.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.