Accéder au contenu principal
Autour de la question

Pourquoi Alan Turing?

Audio 49:30
« Turing » de Jean Lassègue, (éd. Les belles lettres).
« Turing » de Jean Lassègue, (éd. Les belles lettres).

Les alliés auraient-ils gagné la guerre sans l’aide d’Alan Turing ? En 1938, le mathématicien et logicien est recruté par l’armée britannique pour déchiffrer les messages de la marine allemande et casser le code de la redoutable machine Enigma.

Publicité

Franc-tireur de la recherche, Turing est aujourd’hui considéré comme le père de l’informatique et de l’intelligence artificielle.

Mais, ses travaux qui forment un ensemble très cohérent, portent aussi sur les mathématiques pures et la morphogénèse, la naissance des formes.

Génie solitaire, homosexuel, marathonien, Turing a été poursuivi par la justice et condamné pour délit sexuel. Il a préféré la castration chimique à la prison. Alan Turing est mort 1954, à l’âge de 42 ans, après avoir mangé une pomme empoisonnée au cyanure. La reine Elisabeth II l’a grâcié à titre posthume en 2013.

Avec Jean Lassègue, chargé de recherche au CNRS, auteur de «Turing» (Les Belles lettres) et Pierre Mounier-Kuhn, historien, chargé de recherches au CNRS.

La réalisation est signée Cécile Bonici. Merci à Yves Gaillard, Documentaliste Multimédia à l'INA.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.