Accéder au contenu principal
Invité Afrique soir

Monusco: «Un retrait des troupes est questionnable»

Audio 05:24
Le chef de la Monusco, Martin Kobler félicite et encourage une patrouille de la police nationale congolaise à Eringeti au Nord Kivu.
Le chef de la Monusco, Martin Kobler félicite et encourage une patrouille de la police nationale congolaise à Eringeti au Nord Kivu. MONUSCO/Abel Kavanagh

Le mandat de la Monusco, la mission des Nations unies en RDC arrive à échéance à la fin du mois et des discussions ont lieu actuellement à New York pour savoir sous quelle forme sera renouvelé ce mandat. La Monusco représente 20 000 hommes en RDC et une présence vieille de plus de 15 ans. Mais ces discussions interviennent dans un climat tendu entre les Nations unies et les autorités congolaises qui plaident pour un retrait rapide. Pour en parler, Florence Morice reçoit Christoph Vogel, chercheur à l'université de Zurich, spécialiste de la RDC.

Publicité

« Tout le monde sait que la Monusco devrait avoir beaucoup plus de moyens pour remplir son mandat. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.