Accéder au contenu principal
Invité du matin

Nicolas Bay: Jean-Marie Le Pen «cherche à nuire à sa fille»

Audio 08:35
Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, en conférence de presse à Nanterre, le 17 février 2015.
Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, en conférence de presse à Nanterre, le 17 février 2015. AFP/JACQUES DEMARTHON

Depuis hier, mercredi 8 avril, on peut lire sur la page d’accueil du site internet du Front national : « Jean-Marie Le Pen semble être rentré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre volée et suicide politique. Son statut de président d’honneur ne l’autorise pas à prendre le Front national en otage de provocations aussi grossières, dont l’objectif semble être de me nuire, mais qui hélas, portent un coup très dur à tout le mouvement. A ses cadres, à ses candidats,à ses adhérents, à ses électeurs ». Et c’est signé Marine Le Pen. Le divorce est-il totalement consommé entre Jean-Marie Le Pen et sa fille ? Frédéric Rivière reçoit Nicolas Bay, député européen et secrétaire général du Front national.

Publicité

« Il ne s’agit pas de divorce à proprement parler. Il y a clairement une attitude de Jean-Marie Le Pen qui va toujours plus loin dans la provocation, en menaçant gravement l’édifice politique du Front national, le travail des militants, le travail de crédibilisation entrepris par la direction du mouvement. Evidemment, Marine Le Pen est dans son rôle en étant la garante de la cohésion, de l’unité, de la cohérence politique du Front national. Et en disant clairement à Jean-Marie Le Pen que son statut de président d’honneur ne l’autorise pas à s’affranchir de la ligne politique du Front national qui s’impose à tous… »


NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.