Accéder au contenu principal
Rendez-vous culture

La mémoire arménienne revit en Turquie grâce à Antoine Agoudjian

Audio 05:22
« Turcs, kurdes, arméniens : intense émotion au vernissage de l’exposition d’Antoine Agoudjian à Keci Burcu, à Diyarbakir, le 22 avril 2015 »
« Turcs, kurdes, arméniens : intense émotion au vernissage de l’exposition d’Antoine Agoudjian à Keci Burcu, à Diyarbakir, le 22 avril 2015 » RFI / Sébastien Jédor

Antoine Agoudjian, 54 ans, présente depuis mercredi 22 avril « Le Cri du silence, traces d’une mémoire arménienne », à Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie. Le photographe d’origine arménienne expose des œuvres nourries de ces événements et le choix de la ville ne doit rien au hasard : Diyarbakir, à majorité kurde, a reconnu le génocide des Arméniens, alors que l’Etat turc, lui, refuse toujours d’employer ce terme. 

Publicité

Par notre envoyé spécial à Diyarbakir,

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.