Accéder au contenu principal
Religions du monde

1. Emission spéciale centenaire du génocide arménien

Audio 19:30
Le président arménien Serge Sarkissian, lors de la cérémonie de commémoration du génocide arménien, le 24 avril 2015.
Le président arménien Serge Sarkissian, lors de la cérémonie de commémoration du génocide arménien, le 24 avril 2015. AFP/KIRILL KUDRYAVTSEV

- A l’occasion du centenaire du génocide arménien, les Editions du Cerf publient les témoignages de trois frères dominicains retenus otages en 1915 à Mardin parce que Français, et que l’Empire Ottoman est entré en guerre aux côtés de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie. Ils seront les témoins oculaires du nettoyage ethnique et recueilleront les récits des rescapés. Les Editions du Cerf ont réuni les témoignages des Dominicains en un seul livre « Nous avons vu l’enfer ». Jean-François Colossimo, président du directoire des Editions du Cerf.

Publicité

- Le journaliste Joseph Alichoran rappelle que 250 000 Assyro-Chaldéens périrent entre 1915 et 1918 et qu’ils sont les oubliés de la mémoire du génocide. 

- L’historien Mikaël Nichanian dans son livre « Détruire les Arméniens » (PUF) fait le récit détaillé de la montée des périls et de l’émergence de la « Question arménienne » dès la fin du 19ème siècle, un siècle où plusieurs massacres d’Arméniens annoncent le génocide de 1915. Il explique comment les ultra-nationalistes laïcs du parti des Jeunes Turcs, qui veut créer le Turc nouveau sorti des décombres d’un Empire sur le déclin, vont instrumentaliser les clivages religieux de l’Empire Ottoman et exacerber le vieux sentiment antichrétien de la population musulmane d’Anatolie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.