Accéder au contenu principal
Invité du matin

Renaud Muselier: «L’espionnage entre amis et alliés est inacceptable»

Audio 08:24
Renaud Muselier.
Renaud Muselier. RFI

Ce mardi 24 juin, le journal Libération publie une série de documents obtenus par WikiLeaks qui prouve que les services américains ont écouté - au moins de 2006 à 2012 - successivement Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande. Mais aussi certains de leurs collaborateurs ou des ministres. Le président de la République a convoqué un conseil de défense ce 24 juin. Quelle doit être la réaction de la France ? Frédéric Rivière reçoit Renaud Muselier, député européen, ancien secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères et candidat LR aux élections régionales en PACA.

Publicité

« Le Président de la République se doit de renvoyer l'ambassadeur. L’acte est suffisamment grave pour que l’ambassadeur soit renvoyé aux Etats-Unis. Cette affaire est gravissime. »

« L’espionnage existe depuis tous les temps et c’est une forme d’information conséquente. Un espion qui est pris est condamné. A partir du moment où vous avez un espionnage qui n’est pas anodin, mais qui est un espionnage industriel mis en place par les américains sur la totalité des territoires tout particulièrement chez ses alliés français pour savoir ce qu’ils veulent faire, comment ils vont faire, comment ils raisonnent et comment ils vont se comporter dans toutes les instances internationales. A partir du moment où ils sont pris, qu’ils ont manifesté cet acte de déloyauté, il est nécessaire de les sanctionner. »

« J’étais avec Dominique de Villepin et Jacques Chirac lorsque nous avons voté contre les américains aux Nations-Unies [contre l’intervention militaire en Irak ]. Toutes les discussions qui ont pu avoir lieues entre nous avant sont des discussions essentielles. (..) Si toutes nos démarches sont écoutées, espionnées et anticipées, celui qui a l’information est le maitre de la tactique».

« Il est incroyable que nos services français n'arrivent pas à imposer [aux dirigeants] les moyens de protéger leurs communications. On est en terme de défense un peu légers ».
 


NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.