Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Accueil indécent pour des réfugiés en Allemagne

Audio 19:30
Ce réfugié syrien prend un cours d'allemand, il a longtemps vécu dans un foyer insalubre à Berlin.
Ce réfugié syrien prend un cours d'allemand, il a longtemps vécu dans un foyer insalubre à Berlin. Deborah Berlioz/Rfi

450 000 demandeurs d’asile sont attendus en Allemagne, cette année. Difficile pour l’Etat de faire face à cet afflux. Résultat : dans certaines régions, l’hébergement des réfugiés est délégué à des entreprises privées. Payées avec des deniers publics, ces entreprises sont chargées d’aménager des centres d’hébergement et d’en gérer le fonctionnement. Cependant, ces prestataires de services sont souvent accusés de privilégier les profits au détriment de l’hygiène ou d’un accueil décent des réfugiés. Deborah Berlioz.

Publicité

Les retraités grecs sous pression. Le Premier ministre Alexis Tsipras semble donc finalement d’accord pour accepter les conditions de renflouements des bailleurs internationaux de la Grèce. Il y pose lui-même quelques conditions, notamment sur le dossier brûlant des retraites. Alexis Tsipras demande un délai pour supprimer l’allocation de solidarité prévue pour les retraités les plus modestes. En Grèce, le sujet est d’autant plus sensible que les pensions servent bien souvent à aider les plus jeunes. Reportage de Charlotte Stiévenard.

Pas d'oreilles percées pour les bébés britanniques. Début juin 2015, une pétition pour interdire aux parents de percer les oreilles de leurs bébés a été déposée sur le site 38 degrés. Le document est adressé au ministre de l’Enfance, Edward Timpson. Ce que les pétitionnaires demandent, c’est qu’un âge minimum légal soit établi pour percer les oreilles de son chérubin. Marie Billon.

Chronique jeunesLe sexe 2.0: les nouveaux usages induits par internet et l'utilisation des smartphones, dans la vie sentimentale et sexuelle des jeunes européens.Par Eve Minault.

Un lieu qui surprend, voire qui détonne au Kosovo. L’hôtel Gracanica, exemplaire à bien des égards! Il s'agit du premier hôtel totalement écologique, qui tire son énergie de la géothermie, dont le propriétaire est un Suisse qui a tout lâché pour investir ici. L’hôtel a été dessiné par un architecte kosovare, il est situé dans une enclave serbe et n'emploie que des Roms. Laurent Geslin.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.