Accéder au contenu principal
Chronique agriculture et pêche

La radio «la voix du paysan» dans la région Nord du Burkina Faso

Audio 02:58
A droite, Adama Sougouri, directeur ; à gauche Moussa Ouédraogo, directeur des programmes de « La voix du paysan »
A droite, Adama Sougouri, directeur ; à gauche Moussa Ouédraogo, directeur des programmes de « La voix du paysan » RFI

La radio associative, « La voix du paysan » est basée à Ouahigouya, à quelques dizaines de kilomètre s de la frontière avec le Mali. Ce qui fait que sa zone de couverture va jusqu’au pays dogon. C’est un media créé le 18 avril 1996 par la Fédération nationale des groupements Naam. Pour ce qui est des groupements Naam, il s’agit d’une formule associative originale qui reprend et réactualise une forme traditionnelle d’organisation communautaire de jeunes : le Kombi-Naam ou « pouvoir des jeunes ». Les jeunes d’un même village ou d’un quartier (20 à 25 ans pour les garçons, 15 à 20 ans pour les filles), se mettent d’accord pour organiser le Kombi-Naam, en général pendant la saison des pluies, principalement pour les travaux champêtres.  

Publicité

Et ces groupements Naam réactualisés existent depuis 1967. Aujourd’hui cette fédération compte 85 unions avec 5 260 groupements de base et 653 931 membres, et un taux de couverture de 23 provinces au Burkina Faso. Ainsi fait, la création de la radio « La voix du paysan » répondait à l’une des attentes des paysans qui voulaient un organe d’information performant afin de porter à la connaissance de toute la population, les nouvelles techniques culturales développées au sein de la fédération.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.