Accéder au contenu principal
Revue de presse Afrique

A la Une: réconciliation sénégalo-guinéenne

Audio 04:29
© AFP/Pius Utomi Ekpei

Publicité

Une image s’affiche à la Une d'une bonne partie de la presse en ligne guinéenne et incarne la réconciliation de deux pays. Cette image, c'est celle de Macky Sall et d'Alpha Condé, debout ensemble dans une voiture, saluant la foule devant l'aéroport de Dakar. C’était hier, jeudi, au premier jour de la première visite d'Etat du président guinéen au Sénégal.
Accueil « triomphal », juge Guinée News.

« Chaleureux », titre pour sa part Media Guinée. Alpha Condé a eu droit à tous les honneurs, rappelle le site d'informations, qui souligne notamment les 21 coups de canons tirés en son honneur.

Et puis il y avait du monde dans les rues : « Certains jeunes n’hésiteront pas à braver la sécurité, raconte Africa Guinée, et à repousser les barricades afin de serrer la main du président Alpha Condé. (...) Vraisemblablement ému, le [président guinéen] quittera finalement son véhicule et entrainera son homologue sénégalais dans un bain de foule ».

Pour Le Quotidien, au Sénégal, pas de doute : « à deux mois de l’élection présidentielle [en Guinée], Alpha Condé est déjà en campagne ». « Le Président sortant veut faire main basse sur la forte communauté guinéenne au Sénégal ».

Compteurs à zéro

Les relations entre le Sénégal et la Guinée avaient notamment été mises à mal par l'épidémie Ebola. Conakry avait très mal pris que son voisin ferme ses frontières.
Mais « après la pluie, place au beau temps sur l’axe Conakry-Dakar », écrit Walf Fadjri.

« Le Sénégal et la Guinée remettent les compteurs à zéro », titre Le Quotidien, un autre journal sénégalais.

Alpha Condé « est un grand frère » a déclaré hier Macky Sall. « Je suis sûr, poursuit-il, que ce voyage va être très déterminant dans l’avenir de nos relations ». Les présidents vont surtout discuter énergie et sécurité selon Walf Fadjri.

Notons que quelques opposants étaient aussi là pour accueillir Alpha Condé à Dakar. Guinée Matin note que les représentants locaux de l’opposition guinéenne ont donné une conférence de presse. Objectif : expliquer que le président guinéen est un « sanguinaire ». Ils ont listé d'ailleurs ses abus de pouvoir au Sénégal, continue Le Quotidien. Refus de dialogue avec l'opposition, dilapidation des ressources, mauvaise gestion de l'eau, de l'électricité, et même « mauvaise gestion de l'épidémie Ebola, qualifiée d'Ebola business ».

Un tournant dans la vie politique guinéenne ?

Autre information que nous révèle Guinée Matin : Alpha Condé aurait reçu à Dakar, dans son hôtel, un ex-homme d'affaires devenu homme politique, à savoir Elhadj Amadou Oury Diallo. C’est peut-être un « tournant décisif dans la vie politique guinéenne », note le site d'information. Car cet homme n'est autre que l'une des personnalités que le président Condé « avait nommément citées (...) comme cerveau de l’attaque de son domicile » en 2011. Les relations entre les deux hommes se seraient donc normalisées. Selon Guinée Matin, cela prouverait que « le chef de l’Etat veut réellement desserrer l’étau et plutôt apaiser la tension sociopolitique en Guinée ».

Enquêtes ouvertes pour Cherif Diallo

On reste en Guinée un instant : nous vous parlions hier de cette marche de soutien organisée suite à la disparition de Cherif Diallo, d'Espace TV. Une marche qui semble avoir été entendue, se réjouit Guinée Conakry Info. La direction nationale de la police a en effet publié un communiqué sur sa page Facebook officielle. Elle atteste que des enquêtes sont déjà en cours pour tenter d'élucider cette disparition. Elle invite aussi « les citoyens à la collaboration ».

Alerte au botulisme en Algérie

On part maintenant en Algérie où le scandale du botulisme prend de l'ampleur. Un dessin en Une d'El Watan dépeint un homme tué par un saucisson.

« L'apparition d'un nouveau foyer de cette maladie à M'sila, où une personne est déjà décédée mardi (...) vient aggraver encore plus une situation qui prend les allures d'un scandale sanitaire », écrit Le Matin. D'autres décès liés à cette maladie paralytique rare ont été signalés depuis le début du mois du ramadan. Le quotidien algérien regrette que les morceaux de viande supposés avariés n'aient pas été analysés à temps. Il pointe du doigt un type de saucisson algérien, le cachir.
Les familles des malades voient dans le manque de communication de l'Etat et de l'Institut Pasteur une volonté cachée d'étouffer l'affaire.

Rwanda : +35% sur la facture d’électricité

Et puis au Rwanda, les tarifs de l'eau et de l'électricité vont considérablement augmenter. C'est à lire dans The New Times. L'autorité de régulation, la Rwanda Utility Regulatory Authority (RURA), vient de publier les nouveaux tarifs en vigueur à partir du 1er septembre : le prix de l'eau va augmenter de 19% et l'électricité de 35% tout de même. Et pourtant, selon cette autorité, l'augmentation des prix est assez faible comparée à celle des prix du marché depuis 2012.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.